Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 8 mars 2017

Résultats Annuels 2016

Forte hausse du Résop Groupe(1) : + 13,5 %(2) à 395 M€

Génération de free cash-flow en nette progression à 416 M€
Objectif 2017 de croissance du Résop Groupe(1) : entre + 5 % et + 8 %(2)
Proposition de dividende ordinaire stable à 1,30 € par action



En 2016, le groupe Lagardère a confirmé sa dynamique de croissance, illustrée par la croissance organique du Travel Retail à plus de 7 % et par la très belle année réalisée par Lagardère Publishing.

Croissance robuste de l'activité du Groupe

  • Le chiffre d'affaires du Groupe s'est établi à 7 391 M€ en progression de + 2,5 % à données comparables. Cette évolution a été soutenue, notamment, par une croissance de + 7,1 % du Travel Retail et de + 2,5 % de Lagardère Publishing confirmant la pertinence de la stratégie du Groupe. Lagardère a ainsi renforcé son leadership tout en développant ses moteurs de croissance.

Résop Groupe en forte progression

  • Lagardère surperforme son objectif initial de Résop Groupe avec une croissance de + 13,5 %(2) par rapport à 2015 contre une hausse légèrement supérieure à 10 %(2) anticipée en mars 2016.
  • Le Résop Groupe s'établit à 395 M€ contre 378 M€ en 2015. Cette amélioration reflète la forte progression de la contribution du Travel Retail associée à la solide performance de Lagardère Publishing.
  • Le résultat avant charges financières et impôts s'établit à 314 M€ contre 174 M€ en 2015, grâce notamment à la cession d'un actif non opérationnel.
  • Le résultat net - part du Groupe est ainsi en forte hausse à 175 M€, contre 74 M€ en 2015. Le résultat net ajusté(3) - part du Groupe est stable à 238 M€, contre 240 M€ en 2015.


Génération de free cash-flow en hausse

  • L'endettement net est en baisse de 162 M€ à 1 389 M€, grâce principalement à une progression de 25 % de la marge brute d'autofinancement dégagée par les activités ainsi qu'à la cession d'un actif non opérationnel.
  • Le ratio de levier (dette nette / EBITDA récurrent(4)) est en nette amélioration à 2,2 fois fin 2016, sensiblement inférieur à celui anticipé lors de l'acquisition de Paradies(5) pour cette même date (légèrement inférieur à 3,0 fois).

 

I- CHIFFRE D'AFFAIRES ET RÉSOP(6)

CHIFFRE D'AFFAIRES
Le chiffre d'affaires s'élève à 7 391 M€, soit + 2,5 % en données comparables et + 2,7 % en données consolidées. L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de change négatif de - 95 M€, principalement lié à la dépréciation de la livre sterling, et par un effet de périmètre positif de + 124 M€, lié aux opérations de croissance externe, partiellement compensées par l'effet des cessions des activités de Distribution de presse.


Chiffre d'affaires 2016

RÉSOP GROUPE
Le Résop Groupe s'établit à 395 M€, soit + 4,6 % en données consolidées.
La cession des activités de Distribution (en Espagne, en Suisse, aux États-Unis, au Canada et en Belgique) a représenté un effet de périmètre de - 25 M€. L'effet de change a été négatif de - 5 M€.
Hors ces effets, la progression du Résop Groupe a été de + 13,5 %, supérieure à l'objectif initial annoncé en mars 2016 (« croissance légèrement supérieure à + 10 % par rapport à 2015, à change constant et hors effet de la cession éventuelle d'activités de Distribution »).

Resop 2016

 

Lagardère Publishing

Chiffre d'affaires
Le chiffre d'affaires 2016 s'élève à 2 264 M€, soit + 2,5 % en données comparables et + 2,6 % en données consolidées.
En 2016, la croissance de l'activité est portée par le Royaume-Uni (+ 11,0 %), qui bénéficie du succès de
Harry Potter and the Cursed Child en langue anglaise dans le monde (sauf aux États-Unis et au Canada) et de Fantastic Beasts, et par la bonne performance des Fascicules (+ 5,7 %) notamment au Japon et en Espagne.
En France (+ 1,5 %), la bonne performance de l'Éducation, portée par la réforme scolaire, a été partiellement atténuée par un effet de comparaison défavorable lié au succès d'Astérix en 2015 et à un moindre programme de parution en Littérature générale.
Les États-Unis (- 4,2 %) sont en recul, en raison d'un programme éditorial moins étoffé que l'année précédente.
L'activité de la zone Espagne-Amérique latine est stable (- 0,4 %), malgré un effet de comparaison défavorable (parution d'Astérix en 2015), grâce à la poursuite de la réforme scolaire en Espagne et à une opération ponctuelle d'export en Amérique latine.
En 2016, le poids du livre numérique dans le chiffre d'affaires total de Lagardère Publishing s'établit à 8,0 % contre 9,0 % en 2015.


Résop
La marge opérationnelle s'améliore à 9,2 %, en augmentation de + 0,2 point, avec un Résop à 208 M€, soit + 10 M€ par rapport à 2015. Cette évolution s'explique par trois éléments : l'amélioration de la profitabilité aux États-Unis qui bénéficie d'un strict contrôle des coûts ; la bonne performance des Fascicules au Japon et en Espagne et enfin l'effet exceptionnel des parutions de Harry Potter and the Cursed Child et Fantastic Beasts au Royaume-Uni, qui ont permis de compenser l'impact en année pleine du retour au contrat d'agent sur le livre numérique.
En France, l'effet favorable de la réforme scolaire permet de compenser la moindre performance de l'Illustré et de la Littérature générale sur l'année.

 

Lagardère Travel Retail

Chiffre d'affaires
À 3 695 M€, le chiffre d'affaires 2016 est en hausse de + 5,0 % en données comparables et de + 5,3 % en données consolidées.
Malgré un environnement géopolitique instable, la stratégie de développement de Lagardère Travel Retail a continué de porter ses fruits, avec une croissance organique du Travel Retail (+ 7,1 % en données comparables), portée notamment par de bonnes performances en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique.

En France, l'activité se maintient (+ 0,5 %), grâce à la bonne performance des segments Travel Essentials et Foodservice portés notamment par l'extension et la modernisation du réseau ainsi qu'à la reprise en fin d'année du segment Duty Free, qui a bénéficié d'un effet de comparaison favorable avec un point bas au 4e trimestre 2015 du fait des attentats de Paris.
La zone EMEA (hors France) est en forte croissance (+ 10,9 %), bénéficiant du développement des réseaux, de la modernisation des concepts et d'une politique commerciale dynamique qui ont permis de limiter l'impact des attentats.
L'activité est en hausse en Amérique du Nord (+ 9,7 %), portée par l'extension des réseaux et par les synergies commerciales nées de l'intégration de Paradies.
La zone Asie-Pacifique (+ 8,0 %) affiche une dynamique positive, grâce à la bonne performance des points de vente mode en Chine et des activités de Duty Free en Nouvelle-Zélande, qui compensent la contraction du réseau.

Les activités de Distribution sont en recul à - 3,8 %.

Résop
La marge opérationnelle de la branche s'établit à 2,9 %, avec un Résop en hausse à 108 M€. La marge opérationnelle du Travel Retail progresse de + 0,3 point à 3,0 %.
Le Travel Retail progresse de + 27 M€, soutenu par l'intégration de nouvelles activités (dont l'apport de Paradies) et par la bonne dynamique de l'activité historique en Amérique du Nord.
La zone EMEA est en recul, impactée par l'effet des attentats, estimé à - 7 M€ sur l'année, partiellement compensé par la progression en Italie, en Roumanie, en République tchèque et en Islande.

Le Résop des activités de Distribution s'établit à 13 M€, en baisse de - 21 M€, en raison essentiellement de la cession des activités en Suisse, en Espagne, aux États-Unis, au Canada et en Belgique.

 

Lagardère Active

Chiffre d'affaires
Le chiffre d'affaires 2016 s'établit à 915 M€, soit - 5,4 % en données comparables et - 4,9 % en données consolidées. Le recul de l'activité est principalement lié à la baisse de la Presse Magazine (- 7,4 %) dans les tendances du marché, ainsi qu'à une base de comparaison défavorable pour Lagardère Studios (- 7,6 %) du fait d'une forte activité de vente de droits en 2015.
Les radios musicales ont connu une bonne dynamique tant en France qu'à l'international, avec un chiffre d'affaires publicitaire en croissance de + 5,5 %.
Les activités numériques pures et B2B sont en croissance de + 9,7 % (hors LeGuide.com), grâce au développement de la e-santé (forte croissance de MonDocteur) et à une bonne performance de BilletRéduc.
En 2016, le chiffre d'affaires Publicité est en baisse de - 4,0 % comparé à 2015 sur l'ensemble de la branche.

Résop
Lagardère Active parvient à améliorer sa marge opérationnelle à 8,5 % (+ 0,3 point), avec un Résop à 78 M€. L'apport de l'intégration de Grupo Boomerang TV et les effets des plans d'économies mis en œuvre ont permis de compenser les tendances négatives de chiffre d'affaires de la Presse Magazine ainsi que l'effet de base de comparaison défavorable pour Lagardère Studios, tout en finançant la croissance organique dans la e-santé.

 

Lagardère Sports and Entertainment

Chiffre d'affaires
Le chiffre d'affaires 2016 s'élève à 517 M€ en 2016, soit + 1,5 % en données comparables et + 0,3 % en données consolidées. Le maintien du bon niveau d'activité sur l'année s'explique par un calendrier de compétitions favorable sur la deuxième partie de l'année, à savoir les phases éliminatoires de la Coupe du monde de football FIFA 2018 (zones Asie et Afrique), et la tenue de l'ASEAN Football Federation (AFF) Suzuki Cup.

Résop
La branche confirme sa profitabilité : le Résop, stable à 20 M€, reflète l'accent mis sur l'amélioration du portefeuille d'activités, compensé par un mix d'événements de football légèrement moins favorable.

 

Autres activités

Le Résop des Autres activités s'établit à - 19 M€, en légère amélioration (+ 2 M€) par rapport à 2015. Cette évolution résulte d'une baisse des revenus immobiliers consécutive aux cessions réalisées au cours de l'année, plus que compensée par des économies sur les coûts de structure.

 

II- PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT

Compte de résultat 2016

• Contribution des sociétés mises en équivalence

Le résultat des sociétés mises en équivalence (avant pertes de valeur) s'établit à 10 M€, contre 11 M€ en 2015. Cette évolution est principalement liée à la baisse du résultat de la société SDA chez Lagardère Travel Retail, impactée par les effets des attentats sur le tourisme.

• Éléments non récurrents / non opérationnels

Les éléments non-récurrents / non-opérationnels s'établissent à - 91 M€, contre - 215 M€ en 2015. Ils comprennent principalement :

  • - 113 M€ de charges de restructuration, dont - 55 M€ chez Lagardère Active, essentiellement relatives aux plans de départs volontaires initiés début 2016 et - 29 M€ chez Lagardère Travel Retail correspondant notamment aux coûts liés aux cessions des filiales de Distribution en Belgique, au Canada et en Hongrie et aux charges d'intégration de Paradies en Amérique du Nord. Le solde se trouve réparti entre Lagardère Sports and Entertainment (- 11 M€) correspondant notamment à la mise en œuvre de plans de productivité en Allemagne, Scandinavie et aux États-Unis, Lagardère Publishing (- 10 M€), essentiellement aux États-Unis consécutivement à l'intégration de Perseus, et les Autres activités (- 8 M€), résultant de coûts sociaux et de la liquidation d'une entité non opérationnelle.

  • - 82 M€ d'amortissement des actifs incorporels et autres éléments liés aux acquisitions, dont - 72 M€ chez Lagardère Travel Retail, - 6 M€ chez Lagardère Publishing et - 4 M€ chez Lagardère Sports and Entertainment.

  • - 72 M€ de pertes de valeur sur les actifs corporels et incorporels, dont - 40 M€ chez Lagardère Active, essentiellement relatifs à la dépréciation de l'écart d'acquisition du groupe LeGuide, et - 31 M€ chez Lagardère Travel Retail liés notamment à la mise à la valeur recouvrable des actifs de Distribution en Hongrie (cession intervenue le 7 février 2017), le solde concernant des immobilisations corporelles.

  • - 18 M€ de pertes de valeur sur titres mis en équivalence, dont - 13 M€ sur la participation détenue dans le groupe Marie Claire, dans un contexte de marché publicitaire dégradé en France comme à l'international, et - 5 M€ sur les participations de Lagardère Sports and Entertainment au Brésil

  • + 180 M€ de plus-values de cession, dont + 100 M€ dans les Autres activités, essentiellement relatifs à la plus-value réalisée sur la cession d'un immeuble à usage de bureaux loué à des tiers, + 55 M€ chez Lagardère Travel Retail, consécutifs aux cessions de filiales de Distribution, et + 21 M€ chez Lagardère Publishing incluant une plus-value sur la vente de la participation de 50 % dans Harlequin, ainsi qu'une plus-value sur la cession partielle de l'éditeur Yen Press aux États-Unis. Le solde correspond essentiellement à la plus-value réalisée par Lagardère Active sur la cession de sa participation dans SETC, éditeur de Télécâble Sat Hebdo.

  • + 14 M€ d'ajustements de valeur liés au changement de contrôle, dont + 8 M€ chez Lagardère Publishing, suite à la cession partielle de Yen Press (mise à la juste valeur de la participation conservée de 49 %).


• Charges financières nettes

Les charges financières nettes s'établissent à - 48 M€ en 2016, en diminution de 17 M€ par rapport à 2015, cette évolution s'expliquant pour l'essentiel par l'effet favorable de la cession des titres Deutsche Telekom au premier semestre 2016, et dans une moindre mesure par l'effet de base du coût du refinancement du crédit syndiqué en 2015, ces deux éléments se trouvant atténués par l'impact de la hausse de l'endettement moyen du Groupe.

• Impôts
En 2016, la charge d'impôt comptabilisée s'établit à - 69 M€, en hausse de 32 M€ par rapport à 2015. Cette augmentation est essentiellement liée aux impôts relatifs aux cessions (26 M€), notamment celle d'un actif immobilier en France et de la vente partielle de Yen Press par Lagardère Publishing aux États-Unis.

• Résultat net
Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, le résultat net total s'élève à 196 M€, dont 175 M€ pour la part du Groupe.

La part des profits attribuable aux intérêts minoritaires s'établit à + 21 M€ en 2016 contre - 3 M€ en 2015. Cette variation résulte de la hausse des résultats de Lagardère Sports Asia, après l'effet non récurrent en 2015 relatif au litige cricket en Inde, ainsi que de l'intégration sur l'ensemble de l'année 2016 des minoritaires de Paradies chez Lagardère Travel Retail.

 

RÉSULTAT NET AJUSTÉ - PART DU GROUPE

Le résultat net ajusté - part du Groupe (qui exclut les éléments non récurrents / non opérationnels) s'élève à 238 M€, stable par rapport à l'exercice 2015.

Résultat net 2016

BÉNÉFICE NET PAR ACTION

Le bénéfice net par action - part du Groupe s'élève à 1,36 €, contre 0,58 € en 2015.
Le bénéfice net ajusté par action - part du Groupe atteint 1,84 €, contre 1,87 € en 2015.
Le nombre d'actions composant le capital est resté stable en 2016 par rapport à 2015.

 

III- AUTRES ÉLÉMENTS FINANCIERS

 

SOMME DES FLUX OPÉRATIONNELS ET D'INVESTISSEMENTS

Somme des flux opérationnels et d'investissements 

• Flux opérationnels

En 2016, la marge brute d'autofinancement ressort à 557 M€, contre 447 M€ en 2015. Cette évolution reflète l'effet de la progression du résultat opérationnel (+ 17 M€), ainsi que l'impact de la hausse des dotations aux amortissements et d'une baisse des reprises de provisions (nettes des dotations). Elle résulte également de l'effet de base de la charge non-récurrente comptabilisée en 2015 au titre du litige cricket en Inde, ainsi que d'une baisse des décaissements de charges de restructuration (à hauteur de + 13 M€), notamment chez Lagardère Sports and Entertainment.

La variation du besoin en fonds de roulement est favorable sur l'année à + 26 M€, après une année 2015 qui présentait une variation très favorable à +180 M€. Cette évolution résulte d'un effet de base défavorable chez Lagardère Active, l'année 2015 ayant été favorablement impactée par la déconsolidation de créances incluses dans le programme de titrisation en France, ainsi que d'éléments non récurrents chez Lagardère Sports and Entertainment (notamment le décaissement de l'indemnité payée dans le cadre du litige cricket en Inde).

La somme des intérêts payés nets et des impôts payés s'élève à - 125 M€ en 2016, contre - 103 M€ en 2015. Cette évolution s'explique pour l'essentiel par les impôts relatifs aux cessions (22 M€), notamment celle d'un immeuble en France et par la vente partielle de Yen Press aux États-Unis.

• Investissements corporels et incorporels

Les flux d'investissements corporels et incorporels (nets des cessions) s'élèvent à - 42 M€ contre - 250 M€ en 2015. Ils concernent principalement Lagardère Travel Retail (liés à la stratégie de développement du Travel Retail), Lagardère Sports and Entertainment (essentiellement acquisition de droits sportifs) et Lagardère Publishing (notamment projets logistiques au Royaume-Uni et aux États-Unis). Ces éléments ont été partiellement compensés par la cession en France d'un immeuble à usage de bureaux loué à des tiers, ainsi que, dans une moindre mesure, par des cessions immobilières en Espagne.

• Free cash-flow

En 2016, le free cash-flow du Groupe est en forte progression, à 416 M€, contre 274 M€ en 2015, grâce d'une part à l'amélioration sensible de la Marge Brute d'Autofinancement, et d'autre part à la cession d'un immeuble de bureaux loués à des tiers.

• Investissements financiers

Les flux d'investissements financiers (nets des cessions) s'élèvent à + 25 M€ contre - 627 M€ en 2015.

- Les investissements financiers s'élèvent à - 108 M€. Ils sont essentiellement relatifs, chez Lagardère Publishing, à l'acquisition de l'éditeur nord-américain Perseus et, dans une moindre mesure, de Neon Play et Brainbow Ltd, éditeur de Peak, et chez Lagardère Sports and Entertainment, à l'acquisition de Rooftop2 Productions.
- Les cessions d'actifs financiers s'élèvent à + 133 M€ et se rapportent pour l'essentiel au débouclage de la vente des titres Deutsche Telekom et, chez Lagardère Travel Retail, à la cession des activités espagnoles et belges de Distribution. Elles incluent également, chez Lagardère Publishing, la cession de la participation dans Harlequin et la vente partielle de Yen Press, chez Lagardère Active, la cession de la participation dans SETC ainsi que celle de LeGuide.com, et chez Lagardère Sports and Entertainment, la vente des activités d'endurance.


• Somme des flux opérationnels et d'investissements

Au total, la somme des flux opérationnels et d'investissements représente un encaissement net de + 441 M€, contre un décaissement net de - 353 M€ en 2015.


SITUATION FINANCIÈRE

Le Groupe présente à fin décembre 2016 un endettement net de 1 389 M€, contre 1 551 M€ à fin décembre 2015. Cette variation s'explique principalement par la très bonne performance des activités ainsi que par la cession d'un actif non opérationnel.

- La situation de liquidité du Groupe demeure très solide, avec 1 762 M€ de liquidités disponibles (dont trésorerie et placements financiers au bilan de 481 M€, et 1 250 M€ de montant non tiré sur la ligne de crédit syndiqué). L'échéancier de la dette présente un profil bien réparti, avec une échéance de remboursement en 2017 de 829 M€ (dont 213 M€ de billets de trésorerie et 497 M€ d'emprunt obligataire à échéance fin octobre), en 2019 de 501 M€ (représentant notamment l'émission obligataire réalisée en 2014, à échéance 5 ans), et en 2023 de 494 M€ (émission obligataire réalisée en avril 2016 à échéance 7 ans).
- La situation financière demeure saine, avec un ratio de levier (Dette nette / EBITDA récurrent(7)) à 2,2 fois. Ce ratio bénéficie de la solide génération de cash-flow, et montre une maîtrise de l'endettement.

IV- FAITS MARQUANTS DEPUIS LE 9 FÉVRIER 2017

• Acquisition par Lagardère Publishing de Bookouture
Le 6 mars 2016, par l'intermédiaire de sa filiale Hachette UK, Lagardère Publishing a acquis la maison d'édition Bookouture, le principal éditeur de livres numériques en Grande-Bretagne.

V- PERSPECTIVES / DIVIDENDE


OBJECTIF DE RÉSOP 2017

Pour 2017, la croissance du Résop Groupe est attendue entre + 5 % et + 8 % par rapport à 2016, à change constant et hors effet de la cession des activités de Distribution.

DIVIDENDE

Comme en 2015, le dividende ordinaire proposé à l'Assemblée Générale des actionnaires au titre de l'exercice 2016 sera fixé à 1,30 € par action.


VI- PROCHAINS RENDEZ-VOUS

• Assemblée Générale - Exercice 2016
L'Assemblée Générale des actionnaires se tiendra le 4 mai 2017 à 10h au Carrousel du Louvre à Paris.

• Dividende ordinaire
Le dividende ordinaire (proposé à 1,30 € par action) au titre de l'exercice 2016 sera détaché le 8 mai 2017 et mis en paiement à compter du 10 mai 2017.

• Publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2017
Le chiffre d'affaires trimestriel sera publié le 11 mai 2017 à 8h. Une conférence téléphonique se tiendra à 10h.

• Publication des résultats du premier semestre 2017
Les résultats semestriels seront publiés le 27 juillet 2017 à 17h35. Une conférence téléphonique se tiendra à 18h.

 

VII- ANNEXES

CHANGEMENT DE PÉRIMETRE ET CHANGE

Exercice 2016 :
L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de change négatif de - 95 M€, compensé par un effet de périmètre positif de + 124 M€, qui se décompose de la manière suivante :

  • Incidence des cessions, soit - 433 M€, relatifs notamment aux opérations de désinvestissement des activités de Distribution de presse en Espagne pour 269 M€, en Suisse pour 54 M€, au Canada pour 12 M€ et en Belgique pour 35 M€ concernant le périmètre de Lagardère Travel Retail, à la cession du magazine Parents pour 7 M€ et de LeGuide.com pour 6 M€ chez Lagardère Active, ainsi qu'à la cession des activités d'endurance et de merchandising pour 26 M€ chez Lagardère Sports and Entertainment.

  • Opérations de croissance externe pour 557 M€, notamment chez Lagardère Travel Retail (intégration des activités de Paradies pour 436 M€ et des boutiques de l'aéroport de JFK de New York pour 4 M€), chez Lagardère Publishing (intégration de Perseus aux États-Unis pour 62 M€), chez Lagardère Active (intégration des activités de Production audiovisuelle de Grupo Boomerang TV en Espagne pour 27 M€) et chez Lagardère Sports and Entertainment (intégration de UFA Sports pour 7 M€,
    Sponsorship 360 pour 5 M€, EKS pour 4 M€, akzio! ajoint pour 4 M€ et Rooftop2 Productions pour 5 M€).

 

RAPPEL DE DÉFINITIONS

RESOP
Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme la différence entre le résultat avant charges financières et impôts et les éléments suivants du compte de résultat :
• contribution des sociétés mises en équivalence ;
• plus ou moins-values de cession d'actifs ;
• pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles et incorporelles ;
• charges de restructuration ;
• éléments liés aux regroupements d'entreprises :
- frais liés aux acquisitions ;
- profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle ;
- amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.

EBITDA récurrent
L'EBITDA récurrent est défini comme le Résop (Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées) auquel s'ajoutent :
• les amortissements des actifs corporels et incorporels ;
• les dividendes reçus des entreprises mises en équivalence.

Free cash-flow
Le free cash-flow se calcule en ajoutant aux flux de trésorerie opérationnels les acquisitions/cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles.

(1) Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées. Voir définition en fin de communiqué.
(2) À change constant et hors effet de la cession d'activités de Distribution.
(3) Hors éléments non récurrents et non opérationnels.
(4) Voir définition en fin de communiqué.
(5) Communiqué de presse relatif à la signature de l'accord en vue de l'acquisition de Paradies, publié le 11 août 2015.
(6) Les procédures d'audit sur les comptes consolidés du Groupe ont été effectuées. Le rapport d'audit relatif à la certification sera émis à l'issue des vérifications spécifiques en cours de mise en œuvre.
(7) Voir définition en fin de communiqué.

Contacts Presse


Contact Relations Investisseurs

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de l'édition, la production, la diffusion et la distribution de contenus dont les marques fortes génèrent et rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses réseaux virtuels et physiques.
Il se structure autour de quatre métiers : Livre et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse, Audiovisuel, Digital et Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.
www.lagardere.com

Avertissement :
Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.
Nous vous invitons à vous référer au Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.
Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations.