Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 27 juillet 2017

Résultats du premier semestre 2017

Progression soutenue du chiffre d'affaires à + 5,4 % en données comparables.
Confirmation de l'objectif de croissance du Résop (1) 2017 entre + 5 % et + 8 %(2).

• Chiffre d'affaires de 3 306 M€, + 5,4 % en données comparables(3).
• Résop Groupe(1) en forte progression au 1er semestre à 136 M€, en raison notamment d'un calendrier sportif très favorable sur la période.
• Marge opérationnelle du Groupe(1) en nette amélioration de + 1,2 point à 4,1 %.
• Le résultat avant charges financières et impôts s'établit à 99 M€, contre 94 M€ au 1er semestre 2016.

Après un premier trimestre solide, le groupe Lagardère poursuit sa croissance, portée par la dynamique du Travel Retail, le fort niveau d'activité de Lagardère Publishing et l'effet calendaire favorable de Lagardère Sports and Entertainment.

 

• Activité du Groupe soutenue

- Le chiffre d'affaires de Lagardère au 1er semestre 2017 s'établit à 3 306 M€, - 3,6 % en données consolidées, + 5,4 % en données comparables. À + 9,0 % en données comparables, la progression du Travel Retail continue de soutenir la croissance du Groupe, renforcée par le bon début d'année réalisé par Lagardère Publishing.

• Résop Groupe porté comme attendu par un calendrier sportif favorable

- Le Résop Groupe s'établit à 136 M€ contre 101 M€ au 1er semestre 2016. Cette évolution significative reflète l'impact positif du calendrier d'événements de Lagardère Sports and Entertainment, renforcée par la progression de la contribution du Travel Retail et de Lagardère Publishing.
- Le résultat avant charges financières et impôts est en hausse à 99 M€ contre 94 M€ au 1er semestre 2016.
- Le résultat net - part du Groupe s'établit à 29 M€, contre 44 M€ au 1er semestre 2016. Le résultat net
ajusté - part du Groupe(1) s'améliore à 72 M€, contre 65 M€ au 1er semestre 2016.

• Une situation financière solide

- Les flux générés par l'activité avant variation de BFR sont en croissance de + 8 % par rapport au 1er semestre 2016, illustrant la bonne performance opérationnelle. Compte tenu d'un effet plus marqué de la saisonnalité du besoin en fonds de roulement traditionnellement négatif au 1er semestre, le Free cash-flow(1) s'établit à - 67 M€ (contre + 56 M€ au 1er semestre 2016).
- Le levier d'endettement (Dette nette(1) / EBITDA récurrent(1)) s'établit à 2,6 fois, en amélioration par rapport au 1er semestre 2016 (2,8 fois), illustrant à la fois la maîtrise de l'endettement du Groupe et l'effet de la croissance de l'EBITDA récurrent de la période.

 

I- CHIFFRE D'AFFAIRES ET RÉSOP


CHIFFRE D'AFFAIRES

Au premier semestre 2017, le chiffre d'affaires du groupe Lagardère s'élève à 3 306 M€, soit - 3,6 % en données consolidées et + 5,4 % en données comparables.
L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique essentiellement par un effet de périmètre négatif de - 301 M€. Cet écart est lié pour l'essentiel aux cessions d'activités de Distribution de presse réalisées par Lagardère Travel Retail (notamment en Espagne, au Canada et en Belgique en 2016, et en Hongrie en février 2017), ainsi qu'à celle de LeGuide.com par Lagardère Active. Ces effets se trouvent partiellement contrebalancés par les acquisitions réalisées par Lagardère Publishing (notamment Perseus en avril 2016).
Les variations de change ont un impact positif de + 8 M€, lié notamment à l'appréciation des dollars américain, australien, néo-zélandais, du zloty polonais, qui compense la dépréciation de la livre sterling.

Chiffre d'affaires du 1er semestre 2017 :


 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DES SOCIÉTÉS INTÉGRÉES (RÉSOP)

 

Lagardère Publishing


Chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires de 1 019 M€, en hausse de + 5,1 % en données consolidées et + 4,0 % en données comparables, l'écart s'expliquant par un effet de change négatif de - 14 M€, lié principalement à la dépréciation de la livre sterling, et par un effet de périmètre positif de + 24 M€, essentiellement relatif à l'intégration de Perseus.

Au premier semestre 2017, l'activité est en forte croissance, principalement soutenue par de bonnes performances au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

En France, dans un marché impacté par le contexte électoral, l'activité est en recul à - 3,1 %, avec une hausse des retours qui n'est que partiellement compensée par la bonne résilience de la Littérature, avec des succès tels que Vernon Subutex 3, de Virginie Despentes, et La Tresse, de Laetitia Colombani.
Au Royaume-Uni, l'activité est en forte croissance (+ 10,2 %), portée par le Adult Trade qui croit tant sur la Frontlist, avec des parutions tels que Camino Island, de John Grisham et I See You de Clare Mackintosh, que sur la Backlist et par une semaine de facturation supplémentaire sur la période.
Aux États-Unis, l'activité affiche une belle croissance à + 5,4 %, notamment portée par la division Nashville et par des succès tels que The Fix de David Baldacci et The Black Book de James Patterson.
L'Espagne / Mexique s'établit à - 1,1 %, en raison d'une opération ponctuelle d'export en Amérique latine non reconduite.
L'activité de Fascicules progresse notablement (+ 8,0 %) grâce à la bonne performance du catalogue en Espagne et au Japon ainsi qu'aux nouveaux lancements de collections opérés sur la période.
Au 1er semestre 2017, le poids du livre numérique dans le chiffre d'affaires total de Lagardère Publishing s'établit à 8,8 % contre 9,2 % à fin juin 2016.

Résop

Le Résop s'établit à 41 M€, en augmentation sensible de + 5 M€. La forte croissance de la profitabilité au Royaume-Uni, portée par les succès du catalogue, a en effet plus que compensé le recul attendu de la France.

 

Lagardère Travel Retail


Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires de la branche s'élève à 1 628 M€ (- 9,0 % en données consolidées et + 9,0 % en données comparables), avec un effet de change favorable de + 21 M€, lié principalement à la hausse des dollars américain, australien et néo-zélandais et du zloty polonais. L'effet périmètre est négatif (- 316 M€), lié pour l'essentiel à la cession des activités de Distribution de presse en Belgique, en Hongrie, en Espagne et au Canada.

Le développement du réseau se poursuit et les activités de Travel Retail affichent une forte croissance, démontrant la pertinence de la stratégie en place.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

Au 1er semestre 2017, les activités de Travel Retail présentent une croissance solide à + 9,1 %, dynamisée par l'évolution du trafic, les initiatives commerciales innovantes, l'ouverture de nouveaux points de vente, le succès de concepts novateurs et la modernisation du réseau.

En France, l'activité enregistre une forte croissance (+ 8,1 %), bénéficiant, outre l'effet de base favorable
(les attentats en 2016 ayant conduit à une performance plus faible sur la même période), du développement du réseau (en particulier en restauration) et du succès des nouveaux concepts (Relay, Aelia Duty Free). Cette croissance soutenue est en partie affectée par l'introduction du paquet neutre (- 15 % de chiffre d'affaires tabac), par la baisse des dépenses de passagers britanniques (Brexit) et par le renforcement des contrôles de passeport.
La zone EMEA (hors France) affiche une belle dynamique (+ 12,7 %), portée au Royaume-Uni (+ 22,2 %) par la modernisation de la concession de Luton et par de bonnes tendances du trafic, en République tchèque (+ 19,7 %) par le gain de nouvelles surfaces et le retour des passagers russes, en Pologne (+ 18,4 %) par la hausse du trafic passager et les ouvertures de points de vente, et en Italie (+ 13,9 %) par le succès des nouveaux magasins de l'aéroport de Rome (Avancorpo).
L'activité est également soutenue en Amérique du Nord (+ 6,9 %), grâce aux synergies commerciales nées de l'intégration de Paradies et au développement du réseau.
La zone Asie-Pacifique reste contrastée (+ 4,6 %), avec d'une part, la poursuite du fort dynamisme des concepts de Mode et l'accroissement du réseau Foodservice en Chine (+ 21,8 %) et, d'autre part, la zone Pacifique où la progression de l'activité Duty Free en Nouvelle-Zélande compense l'effet réseau défavorable en Australie.

Les activités de Distribution (Hongrie uniquement jusqu'à fin janvier) sont en recul de - 1,0 %. La dernière opération de cession des activités de Distribution s'est opérée le 7 février 2017.

Résop

Le Résop s'établit à 32 M€, en baisse de - 4 M€ par rapport au premier semestre 2016 (+ 36 M€).
Le Travel Retail progresse de + 5 M€, soutenu par la croissance de l'activité organique, notamment en Europe et en Amérique du Nord, partiellement atténuée par les coûts de démarrage des nouvelles activités.
Du fait de la cession de la Distribution, on enregistre un effet périmètre négatif de - 9 M€.

Lagardère Active


Chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires de 402 M€, soit - 7,8 % en données consolidées et - 5,8 % en données comparables. L'écart entre ces deux variations s'explique par un effet de périmètre négatif (- 10 M€) lié à la cession de LeGuide.com en septembre 2016.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

L'activité est en recul, pénalisée par la contraction des revenus publicitaires Presse et Radios et par un phasage défavorable de livraison de programmes pour Lagardère Studios.

L'évolution de la Presse Magazine (- 4,2 %) est liée à la contraction des recettes publicitaires (- 6,3 %), malgré la bonne résistance de la diffusion (- 3,4 %), portée notamment par le contexte électoral.
Les Radios sont en contraction (- 6,8 %), la bonne dynamique des radios musicales ne permet pas de compenser la baisse d'audience d'Europe 1 sur la période.
Les activités TV affichent un premier semestre en forte baisse (- 8,1 %) lié principalement au recul de
Lagardère Studios.
Les activités numériques pures et B2B sont en léger retrait à - 2,7 % ; la contraction de l'activité B2B pèse sur la bonne performance enregistrée par les activités de e-santé (MonDocteur) et de BilletRéduc.
Le chiffre d'affaires Publicité est en baisse de - 6,2 % sur l'ensemble de la branche.

Résop

Le Résop est stable à 32 M€. La contre-performance d'Europe 1 liée à la baisse de ses audiences est compensée par l'amélioration des résultats de la Presse, grâce aux plans d'économies mis en œuvre, et de
Lagardère Studios grâce à un mix d'activités favorable.

 

Lagardère Sports and Entertainment


Chiffre d'affaires

Chiffre d'affaires de 257 M€, en forte hausse de + 9,3 % en données consolidées et + 9,0 % en données comparables. L'écart entre ces deux variations s'explique par un effet de périmètre positif (+ 1 M€), lié à l'acquisition de Rooftop2 Productions.

La forte hausse de l'activité s'explique par un effet calendaire favorable, lié à la bonne exécution du contrat relatif à la Coupe d'Afrique des nations Total au Gabon et aux matches qualificatifs en Asie pour la Coupe du monde FIFA 2018. Par ailleurs, la performance des activités de football en Europe (Allemagne et Royaume-Uni) contribue positivement, et l'activité de Lagardère Live Entertainment est dynamisée notamment par la production exécutive sur la période (en particulier tournée de Phil Collins en France).


Résop

Le Résop s'établit à 35 M€ contre 5 M€ au 1er semestre 2016. Comme attendu, le premier semestre 2017 est marqué par une saisonnalité positive, compte tenu d'un calendrier sportif très porteur.

 

• Autres activités

Le Résop des Autres activités s'établit à - 4 M€, en nette amélioration par rapport au 1er semestre 2016. Cette amélioration est notamment liée à un impact favorable sur la récupération de la TVA (incluant une régularisation sur l'exercice 2016), ainsi qu'aux premiers effets d'un plan de réduction des coûts de structure.


II- PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT


ÉLÉMENTS NON RÉCURRENTS / NON OPÉRATIONNELS

Les éléments non récurrents / non opérationnels s'élèvent à - 38 M€, comprenant pour l'essentiel :

- des charges de restructuration pour - 10 M€, dont - 6 M€ chez Lagardère Travel Retail, essentiellement relatifs à la réorganisation de la branche en Amérique du Nord suite à l'acquisition de Paradies fin 2015, et - 4 M€ chez Lagardère Active notamment liés à l'arrêt de l'activité principale d'une société dans la production audiovisuelle ;

- des plus-values nettes de cessions de + 39 M€, dont + 40 M€ de plus-value réalisée sur la cession d'un immeuble de bureaux à Levallois-Perret (France) en juin 2017 (Autres activités) ;

- des pertes de valeur de - 31 M€, dont - 24 M€ sur les titres mis en équivalence du Groupe Marie Claire dans un contexte de marché publicitaire dégradé en France comme à l'international, et - 7 M€ essentiellement relatifs à des immobilisations corporelles chez Lagardère Travel Retail et Lagardère Active ;

- l'amortissement des actifs incorporels et les charges relatives aux acquisitions des sociétés intégrées pour
- 36 M€, dont - 31 M€ chez Lagardère Travel Retail, - 3 M€ chez Lagardère Publishing et - 2 M€ chez
Lagardère Sports and Entertainment.


CHARGES FINANCIÈRES NETTES

Les charges financières nettes s'établissent à - 38 M€, en augmentation de 22 M€ par rapport au 1er semestre 2016 qui bénéficiait de l'effet favorable de la plus-value réalisée lors de la cession des titres Deutsche Telekom (22 M€).

IMPÔTS

Au 30 juin 2017, la charge d'impôt s'établit à - 17 M€, contre - 23 M€ au 30 juin 2016. Cette diminution s'explique essentiellement par un effet de base en 2016 des impôts relatifs aux cessions, notamment celle de Yen Press aux
États-Unis. La charge d'impôt afférente aux cessions immobilières est quant à elle équivalente sur les deux semestres 2016 et 2017.

RÉSULTAT NET

Compte tenu de l'ensemble de ces éléments, le résultat net total s'établit à 44 M€, dont 29 M€ pour la part du Groupe.

RÉSULTAT NET AJUSTÉ - PART DU GROUPE


III- AUTRES ÉLÉMENTS FINANCIERS

SOMME DES CASH FLOWS OPÉRATIONNELS ET D'INVESTISSEMENTS

• Flux opérationnels

- Les flux générés par l'activité avant variation de BFR (marge brute d'autofinancement) ressortent à 196 M€, en hausse de + 15 M€ par rapport au 30 juin 2016. Cette évolution résulte de la progression du résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (+ 35 M€), partiellement contrebalancée par l'effet d'une hausse des reprises de provisions (nettes des dotations) et une diminution des dividendes reçus des sociétés mises en équivalence, concentrée chez Lagardère Travel Retail et Lagardère Active.

- La variation du Besoin en Fonds de Roulement, traditionnellement négative à fin juin, ressort à - 231 M€. Par rapport à fin juin 2016, la dégradation provient de Lagardère Publishing, sous l'effet d'un retournement au premier semestre 2017 après une année 2016 très favorable, d'une hausse des avances auteurs aux
États-Unis (renouvellement de contrats multi-titres) et en France, et du règlement de dettes auteurs au Royaume-Uni (correspondant aux royalties sur les succès de 2016).

- Les impôts payés représentent - 50 M€, contre - 27 M€ à fin juin 2016. Cette variation est liée pour l'essentiel à une augmentation des acomptes payés dans le cadre de l'intégration fiscale française, sous l'effet de résultats fiscaux 2016 plus élevés que ceux de 2015, et par un remboursement de crédit d'impôt intervenu aux États-Unis début 2016.

• Flux nets d'investissements corporels et incorporels

- Les acquisitions d'actifs corporels et incorporels ressortent stables à - 131 M€ et se rapportent pour leur plus grande part à Lagardère Travel Retail (liés à la stratégie de développement du Travel Retail),
à Lagardère Sports and Entertainment (acquisition de droits sportifs) et à Lagardère Publishing (notamment projets logistiques au Royaume-Uni et aux États-Unis).

- Les cessions d'actifs corporels et incorporels représentent + 149 M€ au 30 juin 2017 et sont essentiellement relatives à la cession d'un immeuble à usage de bureaux à Levallois-Perret.


• Free cash-flow

- Le Free cash-flow s'établit à - 67 M€ (contre + 56 M€ au 1er semestre 2016), impacté principalement par une variation de BFR traditionnellement négative à fin juin.

• Flux nets d'investissements financiers

- Les investissements financiers s'élèvent à - 37 M€ au 30 juin 2017. Ils sont relatifs, pour leur plus grande part, aux acquisitions réalisées par Lagardère Publishing, notamment Bookouture, éditeur de livres numériques au Royaume-Uni, et IsCool Entertainment, studio de développement de jeux sociaux et mobiles. Le solde correspond à des acquisitions de taille modeste chez Lagardère Travel Retail et Lagardère Active et, dans une moindre mesure, au versement de divers compléments de prix par Lagardère Sports and Entertainment.
- Les cessions d'actifs et de placements financiers, incluant les intérêts encaissés, s'élèvent à + 3 M€ sur le premier semestre 2017.


SITUATION FINANCIÈRE

La dette nette s'établit à 1 677 M€ au 30 juin 2017, en hausse de 288 M€ par rapport au 31 décembre 2016, du fait essentiellement de l'effet défavorable de la saisonnalité du besoin en fonds de roulement.

La situation de liquidité du Groupe demeure solide, avec 2 006 M€ de liquidités disponibles (trésorerie et placements financiers au bilan de 756 M€ et lignes de crédit autorisées et non tirées de 1 250 M€). Les disponibilités comprennent les fonds collectés en juin 2017 lors de l'émission obligataire de 300 M€ à 7 ans. L'échéancier de la dette bénéficiera d'un allongement de la durée moyenne après le remboursement de la souche obligataire due le 31 octobre 2017.

IV- GUIDANCE

Lagardère confirme son objectif de croissance du Résop Groupe annoncé le 8 mars dernier.
Les résultats du 1er semestre conformes aux prévisions, ainsi que les perspectives pour le 2nd semestre permettent de confirmer l'objectif de Résop Groupe pour l'année 2017 tel que communiqué en mars dernier.
Ainsi, en 2017, la croissance du Résop Groupe est attendue entre + 5 % et + 8 % par rapport à 2016 (à change constant et hors effet de la cession des activités de Distribution).

 

V- FAITS MARQUANTS DEPUIS LA PUBLICATION DU CHIFFRE D'AFFAIRES DU 1ER TRIMESTRE 2017

IsCool Entertainment
En avril 2017, Hachette Livre, filiale de Lagardère Publishing, s'est portée acquéreur de la société française
IsCool Entertainment, studio de jeux sociaux et mobiles.

Émission obligataire
Le 14 juin 2017, Lagardère SCA a lancé une émission obligataire de 300 M€ à 7 ans servant un coupon annuel de 1,625 % auprès d'investisseurs européens. Le produit de cette émission aura vocation à être affecté aux besoins généraux de l'entreprise, notamment au remboursement de l'emprunt obligataire émis en 2012 et venant à échéance le 31 octobre 2017.

Cession de l'immeuble Europa
Lagardère a cédé, le 28 juin 2017, au profit de LaSalle Investment Management et Ardian, un immeuble à usage de bureaux de 26 500 m2 à Levallois-Perret (France).

 

VI- PROCHAINS RENDEZ-VOUS

• Publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017
Le chiffre d'affaires du troisième trimestre sera publié le 9 novembre 2017 à 8h. Une conférence téléphonique se tiendra le même jour à 10h.

VII- ANNEXES

CHIFFRE D'AFFAIRES DU 2E TRIMESTRE 2017 :

 

CHANGEMENT DE PÉRIMETRE ET CHANGE

1er semestre 2017 :
L'écart entre les données consolidées et comparables s'explique par un effet de change positif de + 8 M€, lié principalement à l'appréciation des dollars américain, australien et néo-zélandais, et par un effet de périmètre négatif de - 301 M€, qui se décompose de la manière suivante :

• incidence des cessions, soit - 331 M€, relatifs notamment aux opérations de désinvestissement des activités de Distribution en Belgique pour - 216 M€, en Hongrie pour - 59 M€, en Espagne pour - 17 M€ et au Canada pour - 11 M€ concernant le périmètre de Lagardère Travel Retail, et à la cession de LeGuide.com pour - 10 M€ chez Lagardère Active ;
• opérations de croissance externe pour + 30 M€, essentiellement chez Lagardère Publishing avec l'intégration de Perseus aux États-Unis pour + 18 M€.

 

VIII- GLOSSAIRE

Lagardère utilise des indicateurs alternatifs de performance qui constituent les indicateurs clés de la mesure de la performance opérationnelle et financière du Groupe. Ils sont suivis par le comité exécutif pour évaluer la performance et conduire les activités, ainsi que par les investisseurs pour suivre la performance opérationnelle, en complément des agrégats financiers définis par l'IASB. Ces indicateurs sont calculés à partir d'éléments issus des états financiers consolidés en IFRS et sont réconciliés soit dans le présent document, soit dans l'annexe aux comptes consolidés.

Chiffre d'affaires à données comparables
Le chiffre d'affaires à données comparables est utilisé par le Groupe pour analyser la variation du chiffre d'affaires hors effets périmètre et change.

La variation du chiffre d'affaires à périmètre et change comparables est calculée par comparaison entre :
- le chiffre d'affaires de la période retraité des entrées du périmètre de consolidation et le chiffre d'affaires de la période précédente retraité des sorties du périmètre de consolidation intervenues pendant la période ;
- le chiffre d'affaires de la période précédente et le chiffre d'affaires de la période, retraités sur la base des taux de change applicables la période précédente.

Le périmètre de consolidation s'entend comme étant l'ensemble des sociétés consolidées par intégration globale. Les entrées de périmètre correspondent aux regroupements d'entreprises (titres de participation ou activités acquises), et les sorties de périmètre correspondent aux pertes de contrôle (cessions de titres de participation ou d'activités entraînant l'arrêt de la consolidation par intégration globale).

L'écart entre les données consolidées et les données comparables est expliqué en partie VII - Annexes du présent communiqué.

Résop
Le Groupe utilise comme indicateur de performance le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées
(Résop Groupe) qui se calcule de la façon suivante à partir du résultat avant charges financières et impôts :

Résultat avant charges financières et impôts
Éléments à exclure :
• Plus ou moins-values de cession d'actifs
• Pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles, incorporelles et titres mis en équivalence
• Charges nettes de restructuration
• Éléments liés aux regroupements d'entreprises
- Frais liés aux acquisitions
- Profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle
- Amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions
• Litiges majeurs spécifiques non liés à la performance opérationnelle
= Résultat opérationnel courant
Moins :
• Contribution des sociétés mises en équivalence avant pertes de valeur
= Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe)

Le rapprochement entre le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées et le résultat avant charges financières et impôts est présenté en note 3 de l'annexe aux comptes consolidés au 30 juin 2017.

Marge opérationnelle
La marge opérationnelle est calculée en divisant le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe) par le chiffre d'affaires.

EBITDA récurrent sur 12 mois glissants
L'EBITDA récurrent se calcule en ajoutant au Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe) les dividendes reçus des sociétés consolidées par mise en équivalence et, en déduisant les amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles.
Le calcul et le rapprochement avec le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est présenté dans le document de présentation des résultats semestriels 2017.

Résultat net ajusté - part du Groupe
Le résultat net ajusté - part du Groupe est calculé à partir du résultat net - part du Groupe en excluant les éléments non récurrents et non opérationnels, nets d'impôts et d'intérêts minoritaires, de la façon suivante :
Résultat net - part du Groupe

Éléments à exclure :
• Plus ou moins-values de cession d'actifs
• Pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles, incorporelles et titres mis en équivalence
• Charges nettes de restructuration
• Éléments liés aux regroupements d'entreprises
- Frais liés aux acquisitions
- Profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle
- Amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions
• Litiges majeurs spécifiques non liés à la performance opérationnelle
• Impact fiscal des éléments ci-dessus y compris la taxe sur les dividendes versés en France
= Résultat net ajusté - part du Groupe

Le rapprochement entre le résultat net - part du Groupe et le résultat net ajusté - part du Groupe est présenté partie II - Principaux éléments du compte de résultat.

Free cash-flow
Le Free cash-flow est calculé en ajoutant aux flux de trésorerie opérationnels les flux nets de trésorerie liés aux acquisitions et cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles.

Le rapprochement entre les flux de trésorerie opérationnels et le Free cash-flow est présenté en note 3.1 de l'annexe aux comptes consolidés au 30 juin 2017.

Endettement net (Dette nette)
L'endettement net est calculé en additionnant les éléments suivants :
• Placements financiers et trésorerie
• Instruments de couverture affectés à la dette
• Dettes financières non courantes
• Dettes financières courantes
= Endettement net

Le rapprochement entre les positions au bilan et l'endettement net est présenté en note 15 de l'annexe aux comptes consolidés au 30 juin 2017.

(1) Indicateurs alternatifs de performance. Voir glossaire en fin de communiqué.
(2) Par rapport à 2016, à change constant et hors effet de la cession d'activités de Distribution.
(3) Voir « Changement de périmètre et change » en fin de communiqué.

 

Contacts Presse


Contact Relations Investisseurs

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de l'édition, la production, la diffusion et la distribution de contenus dont les marques fortes génèrent et rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses réseaux virtuels et physiques.
Il se structure autour de quatre métiers : Livre et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse, Audiovisuel, Digital et Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.
www.lagardere.com

Avertissement :

Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.
Nous vous invitons à vous référer au Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.
Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations.

lagardère