Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 08 novembre 2018

Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018

Hausse de + 2,6 % du chiffre d'affaires en données comparables(1) à 1 895 M€
Lagardère confirme l'objectif de croissance du Résop Groupe 2018 : entre + 1 % et + 3 %(2)

Au 3e trimestre 2018, le groupe Lagardère maintient sa dynamique de croissance (+ 2,6 % à données comparables), grâce à la performance de Lagardère Travel Retail, et malgré l’absence, cette année, de réforme scolaire pour Lagardère Publishing ainsi qu’un effet calendaire défavorable pour Lagardère Sports and Entertainment.



À retenir par branche (en données comparables) :

  • Lagardère Publishing : comme annoncé, l’activité est en repli (- 6,3 %), en raison de l’absence de réforme scolaire en France, en Espagne et au Royaume-Uni. À noter néanmoins, la bonne performance des États-Unis tirée par un programme de parutions soutenu.
  • Lagardère Travel Retail poursuit sa dynamique de croissance (+ 9,8 %), portée par de solides performances commerciales dans l’ensemble des zones, ainsi qu’un accroissement du réseau des zones ASPAC et EMEA.
  • Lagardère Active : la progression du chiffre d’affaires (+ 2,3 %) est principalement liée à un niveau de livraisons de programmes particulièrement élevé sur ce trimestre pour les activités de Production TV.
  • Lagardère Sports and Entertainment : comme annoncé, la contraction du chiffre d’affaires (- 4,9 %) s’explique par un effet calendaire défavorable, principalement lié à la non-occurrence des matches qualificatifs en Asie pour la Coupe du monde FIFA 2018.

Le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 1 895 M€, contre 1 858 M€ au 3e trimestre 2017(3), soit + 2,6 % en données comparables et + 2,0 % en données consolidées.
L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique par un effet de change négatif de - 4 M€ principalement attribuable à la dépréciation des dollars australien et néo-zélandais.
L’effet de périmètre négatif de - 6 M€ est lié pour l’essentiel à la cession de LARI chez Lagardère Active, partiellement compensée par les acquisitions réalisées chez Lagardère Publishing.

Au 30 septembre 2018 :

Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe Lagardère maintient sa dynamique de croissance du chiffre d’affaires, soutenue par la bonne performance de Lagardère Travel Retail, et malgré un contexte de calendrier d’activités peu porteur pour Lagardère Publishing et Lagardère Sports and Entertainment.

Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2018 s’élève à 5 261 M€, soit + 3,7 % en données comparables et + 1,9 % en données consolidées.
L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique essentiellement par un effet de périmètre positif lié aux acquisitions chez Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail, partiellement contrebalancées par les cessions de LARI chez Lagardère Active et des activités de Distribution de presse en Hongrie chez Lagardère Travel Retail. L’effet de change négatif est attribuable principalement à la dépréciation du dollar américain.

I. CHIFFRE D'AFFAIRES ET ACTIVITÉ PAR BRANCHE

tableau_q3_2018_2.jpg

Lagardère Publishing

Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2018 s’établit à 1 607 M€, soit - 2,2 % en données comparables et - 3,5 % en données consolidées. L’écart entre ces deux variations s’explique par un effet de change négatif (- 42 M€), lié en particulier à la dépréciation du dollar américain partiellement compensé par un effet de périmètre favorable (+ 20 M€), principalement lié aux acquisitions de Jessica Kingsley, Summersdale, Kyle Cathie, Bookouture et IsCool Entertainment.

Sur les neuf premiers mois de l’année, l’activité a été marquée par un repli attendu de l’Éducation en France, en Espagne et au Royaume-Uni partiellement contrebalancé par de bonnes performances en Littérature générale avec notamment les succès de best-sellers (dont The President is Missing co-écrit par Bill Clinton et James Patterson aux États-Unis, Fire and Fury de Michael Wolff au Royaume-Uni et La Jeune Fille et la Nuit de Guillaume Musso en France).

Au 3e trimestre 2018 :

Le chiffre d’affaires 2018 s’élève à 607 M€, soit - 6,3 % en données comparables et - 6,1 % en données consolidées. L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique par un effet de périmètre positif (+ 2 M€), incluant notamment les acquisitions de Jessica Kingsley et Summersdale. L’effet de change est neutre ce trimestre.

À données comparables, les principales variations par zone géographique s’expliquent de la manière suivante :

En France, le recul de l’activité (- 14,7 %) s’explique principalement par l’absence de réforme scolaire par rapport au 3e trimestre 2017 qui bénéficiait d’une deuxième année de réforme (essentiellement sur le collège).
Les États-Unis affichent une solide performance (+ 5,1 %) portée par la dynamique continue de la backlist de Perseus avec notamment le succès de You are a Badass de Jean Sincero ainsi qu’un programme de parutions porteur dont In Pieces de Sally Field chez Grand Central Publishing. À noter également le succès de The President is Missing par Bill Clinton et James Patterson dans tous les formats, en particulier au format numérique (livre numérique et audio) sur la période.
Le Royaume-Uni est en retrait (- 6,7 %), en raison principalement du recul de l’Éducation et, dans une moindre mesure, d’un programme de parutions moins soutenu qu’en 2017 qui bénéficiait notamment du succès de Damaged de Martina Cole et de quatre nouveautés sur la série Famous Five.
La baisse de l’activité en Espagne / Amérique latine (- 8,2 %) est liée à un effet de comparaison défavorable sur l’Éducation qui fait état d’une campagne scolaire limitée en 2018. À noter, la bonne performance du Mexique.
Les Fascicules enregistrent une performance stable (- 0,4 %), la bonne dynamique continue des collections de fonds permettant de compenser le recul de l’activité observé en Europe, à l’exception de l’Italie.

Au 3e trimestre 2018, le poids du Livre numérique dans le chiffre d’affaires total de Lagardère Publishing s’établit à 7,7 % contre 7,2 % et celui du Livre audio numérique à 2,8 % contre 1,8 % au 3e trimestre 2017.

Lagardère Travel Retail

Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2018 s’établit à 2 725 M€, soit + 9,9 % en données comparables et + 7,1 % en données consolidées. L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique par un effet de change négatif (- 65 M€), lié pour l’essentiel à la dépréciation du dollar américain et par un effet de périmètre négatif (- 4 M€), se décomposant comme suit :

  • incidence des déconsolidations, soit - 19 M€, relatives principalement à la cession des activités de Distribution de presse en Hongrie ;
  • opérations de croissance externe pour + 15 M€, principalement liées à l’acquisition d’activités de Duty Free en Pologne et de Travel Essentials en République tchèque ainsi que de nouveaux points de vente en Autriche.

Au 3e trimestre 2018 :

Le chiffre d’affaires de la branche s’élève à 1 002 M€, soit + 9,8 % en données comparables et + 9,2 % en données consolidées. L’écart s’explique principalement par un effet de change défavorable (- 5 M€).

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

La dynamique positive de la France (+ 6,2 %) s’explique par le succès des nouveaux concepts en Travel Essentials, le développement du réseau en Restauration et la croissance soutenue des plateformes régionales en Duty Free (notamment dans les aéroports de Nice et de Bordeaux).

La zone EMEA (hors France) affiche une solide progression (+ 9,3 %) portée d’une part, par l’effet continu des ouvertures de nouveaux points de vente à Genève (Suisse), à Gdansk (Pologne) et à Dakar (Sénégal), et d’autre part, par les bonnes performances observées en Europe centrale et en Italie (développement du réseau Travel Essentials et bonne dynamique de la Restauration). Ces éléments positifs font plus que compenser le non renouvellement du contrat du Terminal 2 de l’aéroport de Varsovie (Pologne).

La zone Amérique du Nord est en forte hausse (+ 8,5 %) grâce au dynamisme commercial, au retour de la croissance du réseau et à un effet de comparaison favorable lié à l’impact des ouragans en 2017.

L’Asie-Pacifique affiche de nouveau une forte croissance (+ 22,5 %) en raison des performances de la zone Asie qui bénéficie de l’ouverture de la nouvelle concession de Hong Kong et d’un effet réseau favorable en Chine, qui compensent les performances contrastées de la zone Pacifique.

Lagardère Active

Au 30 septembre 2018, le chiffre d’affaires s’établit à 625 M€, soit - 0,3 % en données comparables et - 0,5 % en données consolidées. L’écart entre les données consolidées et les données comparables s’explique essentiellement par un effet de périmètre négatif (- 1 M€), principalement lié aux cessions de LARI et de MonDocteur et, partiellement compensé par les acquisitions d’Aito Media Group et de Skyhigh TV.
Le chiffre d’affaires Publicité, sur les n euf premiers mois de l’année, est en baisse contenue de - 2,6 % sur l’ensemble de la branche.

Au 3e trimestre 2018 :

Le chiffre d’affaires s’élève à 196 M€ en hausse de + 2,3 % en données comparables et - 2,6 % en données consolidées.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

La Presse magazine est en repli (- 9,2 %), en raison d’une baisse des revenus de diffusion (- 10,4 %) liée principalement à un effet de comparaison défavorable par rapport à un troisième trimestre 2017 bénéficiant du succès de ses publications, et d’une contraction des recettes publicitaires (- 7,4 %) dans un contexte de marché fortement dégradé.

La progression des Radios (+ 3,8 %) s’explique par la bonne dynamique des radios musicales qui compense le repli d’Europe 1.

Les activités TV affichent une forte croissance (+ 22,0 %), portée par la bonne exécution de livraisons de programmes en France et à l’international pour Lagardère Studios et par une tendance publicitaire des chaînes TV qui reste positive.

Les activités numériques pures et B2B sont globalement en léger retrait (- 2,2 %).

Lagardère Sports and Entertainment

Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2018 s’établit à 304 M€, soit - 6,0 % en données comparables et - 7,0 % en données consolidées. L’écart entre ces deux variations s’explique par un effet de change négatif (- 8 M€), lié principalement à la dépréciation du dollar américain, et un effet de périmètre positif (+ 4 M€) lié à l’acquisition de Brave Marketing en 2017.

L’année 2018 étant le point le plus bas du cycle de quatre ans du calendrier sportif, le chiffre d’affaires a été marqué par la non-occurrence de la Coupe d’Afrique des Nations Total et des matches qualificatifs en Asie pour la Coupe du monde FIFA 2018, qui ont eu lieu en 2017. Cet effet a été partiellement compensé par la bonne tenue des Jeux du Commonwealth Gold Coast 2018 et par la solide performance des activités de Consulting.

Au 3e trimestre 2018 :

Au 3e trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 90 M€, en baisse de - 4,9 % en données comparables et - 2,9 % en données consolidées. L’écart entre ces deux variations est essentiellement lié à un effet de périmètre positif lié à l’acquisition de Brave Marketing.

Comme attendu, la contraction du chiffre d’affaires est principalement liée à la non-occurrence des matches qualificatifs en Asie pour la Coupe du monde FIFA 2018 et, dans une moindre mesure, à la cession du tournoi de tennis ATP Bastad en Suède. À noter néanmoins, la bonne performance des activités de Golf, portée par la bonne tenue du tournoi Nordea Masters 2018 en Suède.

II. FAITS MARQUANTS DEPUIS LE 26 JUILLET 2018

  • Signature d’un accord en vue de l’acquisition de Hojeij Branded Foods (HBF), un leader de la Restauration en Amérique du Nord
    Le 15 août 2018, Lagardère Travel Retail a conclu un accord portant sur l’acquisition de 100 % du capital de HBF, un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord. Cette acquisition, valorisée à 330 millions de dollars(4), devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre de 2018.
  • La Fédération Internationale de Handball (IHF) et Lagardère Sports signent un accord à long terme
    Le 26 septembre 2018, Lagardère Sports a annoncé la conclusion d’un accord avec IHF pour prendre en charge les droits de distribution médias et droits de diffusion exclusifs des championnats du monde masculins et féminins de 2019 à 2025.
  • Entrée en négociations exclusives en vue de la vente de l’activité Boursier.com
    L’activité Boursier.com, regroupant le site d’actualité boursière Boursier.com, la vente de contenus financiers et l’activité de web agency, fait l’objet de négociations exclusives avec le Groupe Les Échos-Le Parisien en vue de la finalisation d’un accord dans les mois à venir. Cet accord sera soumis à l’examen des instances représentatives du personnel concernées.

III. PERSPECTIVES

PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION DU RÉSOP GROUPE 2018

Le groupe Lagardère confirme son objectif de Résop Groupe annoncé le 26 juillet dernier.
Pour 2018, la croissance du Résop Groupe est attendue entre 1 % et 3 % par rapport à 2017(5), à change constant et excluant l’impact des cessions de Lagardère Active.

IV. PROCHAINS RENDEZ-VOUS

  • Publication du chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2018
    Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2018 sera publié le 7 février 2019 à 8h00 (conférence téléphonique à 10h00).
  • Publication des résultats de l'exercice 2018
    Les résultats de l'exercice 2018 seront publiés le 13 mars 2019 à 17h35.

 


(1) Indicateurs alternatifs de performance. Voir glossaire en fin de communiqué.
(2) Par rapport à 2017, retraité IFRS 15, à change constant et excluant l’impact des cessions de Lagardère Active.
(3) En données retraitées du fait de l’application d’IFRS 15. Voir annexes en fin de communiqué.
(4) Sur une base de trésorerie et de dette nulle, nette de la part des partenaires dans les joint-ventures opérationnels (programmes ACDBE) estimée à 16 % sur la période du business plan.
(5) Retraité IFRS 15, voir annexes en fin de communiqué.


 

V. ANNEXES

CHANGEMENT DE PÉRIMÈTRE ET CHANGE

3e trimestre 2018 :

L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique principalement par un effet de change négatif de - 4 M€ principalement lié à la dépréciation des dollars australien et néo-zélandais et par un effet de périmètre négatif de - 6 M€ qui se décompose de la manière suivante :

  • un effet de périmètre négatif (- 18 M€), relatif principalement aux cessions de LARI pour - 13 M€ et de MonDocteur pour - 1 M€ chez Lagardère Active ;
  • un effet de périmètre positif (+ 12 M€), relatif en particulier à l’acquisition de Jessica Kingsley pour + 2 M€ et de Summersdale pour + 2 M€ chez Lagardère Publishing, à l’intégration de Citi Tabak en République tchèque pour + 2 M€ et de nouveaux points de vente en Autriche pour + 2 M€ chez Lagardère Travel Retail, et à l’acquisition de Skyhigh TV pour + 2 M€ et d’Aito Media Group pour + 2 M€ chez Lagardère Active.

Au 30 septembre 2018 :

L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique par un effet de change négatif de - 114 M€, lié principalement à la dépréciation du dollar américain, et par un effet de périmètre positif de + 19 M€, qui se décompose de la manière suivante :

  • opérations de croissance externe, soit + 52 M€, notamment les acquisitions de Jessica Kingsley pour + 6 M€, de Summersdale pour + 5 M€, de Kyle Cathie pour + 3 M€, de Bookouture pour + 3 M€ et de IsCool Entertainment pour + 2 M€ chez Lagardère Publishing, l’intégration de Citi Tabak en République tchèque pour + 5 M€, des points de vente Duty Free d’IFS en Pologne pour + 4 M€, et de nouveaux points de vente en Autriche pour + 4 M€ chez Lagardère Travel Retail, les acquisitions d’Aito Media Group pour + 6 M€ et de Skyhigh TV pour + 5 M€ chez Lagardère Active, et l’intégration de Brave Marketing pour + 4 M€ chez Lagardère Sports and Entertainment ;
  • incidence des cessions, soit - 33 M€, principalement liée aux cessions de LARI pour - 13 M€ et de MonDocteur pour - 1 M€ chez Lagardère Active et à la cession des activités de Distribution de presse en Hongrie pour - 11 M€ chez Lagardère Travel Retail.

RETRAITEMENTS IFRS 15

L’application de la norme IFRS 15 a pour effet d'augmenter de + 39 M€ le chiffre d’affaires du 3e trimestre 2017 de Lagardère Active et de diminuer de - 31 M€ celui de Lagardère Sports and Entertainment. L’impact sur le chiffre d’affaires du Groupe au 3e trimestre 2017 est de + 8 M€.
tableau_q3_2018_3.jpg

L’écart entre le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2017 retraité IFRS 15 et celui publié le 9 novembre 2017, se décompose de la manière suivante :

  • retraitements effectués chez Lagardère Active, soit + 39 M€ relatifs :
    o aux commissions de distribution des magazines et de collecte des abonnements, anciennement comptabilisées en déduction du chiffre d’affaires, et dorénavant comptabilisées en charges pour + 26 M€ ;
    o à la part du chiffre d’affaires revenant aux coproducteurs dans l’activité de production audiovisuelle, anciennement comptabilisée en produits annexes, et désormais comptabilisée en chiffre d’affaires pour + 13 M€ ;
  • retraitements effectués chez Lagardère Sports and Entertainment, soit - 31 M€, relatifs notamment :
    o aux frais d’obtention de certains contrats, anciennement immobilisés en droits sportifs et amortis, et désormais comptabilisés en avances versées au bilan et rapportés au résultat en déduction du chiffre d’affaires sur la durée du contrat pour - 16 M€ ;
    o aux produits liés à la billetterie en salles de spectacles, anciennement comptabilisés en brut, et désormais constitués uniquement de la commission facturée par le Groupe agissant en tant qu’agent pour - 9 M€ ;
    o aux revenus tirés de contrats de commercialisation de droits marketing sans services supplémentaires associés, anciennement étalés sur la durée du contrat, et dorénavant comptabilisés totalement dès la commercialisation effective de ces droits pour - 4 M€.

VI. GLOSSAIRE

Lagardère utilise des indicateurs alternatifs de performance qui constituent les indicateurs clés de la mesure de la performance opérationnelle et financière du Groupe. Ils sont suivis par le Comité Exécutif pour évaluer la performance et conduire les activités, ainsi que par les investisseurs pour suivre la performance opérationnelle, en complément des agrégats financiers définis par l’IASB. Ces indicateurs sont calculés à partir d’éléments issus des états financiers consolidés en IFRS.

  • Chiffre d’affaires à données comparables

Le chiffre d’affaires à données comparables est utilisé par le Groupe pour analyser la variation du chiffre d’affaires hors effets périmètre et change.
La variation du chiffre d’affaires à périmètre et change comparables est calculée par comparaison entre :
- le chiffre d’affaires de la période retraité des entrées du périmètre de consolidation et le chiffre d’affaires de la période précédente retraité des sorties du périmètre de consolidation intervenues pendant la période ;
- le chiffre d’affaires de la période précédente et le chiffre d’affaires de la période, retraités sur la base des taux de change applicables la période précédente.
Le périmètre de consolidation s’entend comme étant l’ensemble des sociétés consolidées par intégration globale. Les entrées de périmètre correspondent aux regroupements d’entreprises (titres de participation ou activités acquises), et les sorties de périmètre correspondent aux pertes de contrôle (cessions de titres de participation ou d’activités entraînant l’arrêt de la consolidation par intégration globale).
L’écart entre les données consolidées et les données comparables est expliqué en partie V - Annexes du présent communiqué.

  • Résop

Le Groupe utilise comme indicateur de performance le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe) qui se calcule de la façon suivante à partir du résultat avant charges financières et impôts :

Résultat avant charges financières et impôts
Éléments à exclure :

  • Plus ou moins-values de cession d’actifs
  • Pertes de valeur sur écarts d’acquisition, immobilisations corporelles, incorporelles et titres mis en équivalence
  • Charges nettes de restructuration
  • Éléments liés aux regroupements d’entreprises :
    - Frais liés aux acquisitions
    - Profits et pertes découlant des ajustements de prix d’acquisition et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle
    - Amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions
  • Litiges majeurs spécifiques non liés à la performance opérationnelle
    = Résultat opérationnel courant
    Moins :
  • Contribution des sociétés mises en équivalence avant pertes de valeur
    = Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop Groupe)
La présentation du chiffre d’affaires du 3e trimestre 2018 du groupe Lagardère sera retransmise en direct, ce jour à 10h (heure de Paris), sur le site Lagardère (www.lagardere.com).
Les slides de présentation seront disponibles dès le début du webcast.
Une version différée de ce webcast sera ensuite mise en ligne dans le courant de la journée.

Contacts Presse

Contact Relations Investisseurs

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de l'édition, la production, la diffusion et la distribution de contenus dont les marques fortes génèrent et rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses réseaux virtuels et physiques.
Il se structure autour de quatre métiers : Livre et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse, Audiovisuel, Digital et Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.
www.lagardere.com

Avertissement :
Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.
Nous vous invitons à vous référer au Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.
Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations.

class="lienVideo">Accéder à l'audiocast
Lagardère